graisse

Quelles graisses dans notre assiette?

Quelles graisses dans notre assiette?

Je vous l'avais promis dans mon message précédent, "Mon gras", cette semaine je vous donne quelques tuyaux sur cet or liquide qui embellit nos assiettes. Vous l'avez compris maintenant, toutes les huiles ne se valent pas.

Alors quelles graisses choisir?

Pour la cuisson, je vous recommande l'huile d'olive (sans la faire fumer!) ou l'huile de coco vierge. L'huile de palme non hydrogénée ferait également très bien l'affaire mais de nombreuses controverses écologiques l'entourent. A vous de juger. Pensez à arroser tous vos plats, après cuisson, d'une généreuse cuiller à soupe d'une belle huile végétale bio vierge de première pression à froid. Que de qualificatifs, n'est-ce pas? Chacun d'eux est d'une importance cruciale cependant sous peine de contre-effet. Partez en exploration au magasin bio du coin. Quelques grandes surfaces en mettent également à votre disposition, lisez les étiquettes! Offrez ces petites gâteries à votre corps, il vous en sera reconnaissant et vous en constaterez rapidement les bienfaits sur votre peau. Adieu sécheresse! Je vous recommande bien entendu l'huile d'olive, que vous connaissez déjà, mais aussi l'huile de colza, de lin (à consommer très rapidement car elle s'oxyde très vite), l'huile de cameline, l'huile de noix, l'huile de germes de blé (plein de vitamine E si rare de nos jours) et l'huile d'argan. Conservez-les au frigo, à l'exception de l'huile d'olive, pour préserver toutes leurs propriétés. Vous pouvez les mélanger et créer vos cocktails personnalisés et surtout surtout, variez un maximum.

Si ces informations vous ont intéressé, partagez-les et laissez un commentaire!

Bonne découverte,

Aline

Mon gras

A quoi servent les acides gras de qualité?

  Et non, ce ne sont pas nos poignées d’amour qui sont à l’honneur en cette semaine de Saint-Valentin mais le cadeau que nous pouvons faire à notre organisme en lui donnant les acides gras dont il a tant besoin !

Acides gras serait la façon orthodoxe d’appeler les graisses que nous ingérons. Il en existe plusieurs catégories : les saturées, les mono-insaturées, les polyinsaturées et les graisses trans. Je vous donnerai de plus amples informations sur ces différentes catégories au fil des semaines à venir. Je vous parlerai également des acides gras essentiels, omégas 3 et 6, mais je garde encore un peu le suspense.

 

Aujourd’hui, attaquons-nous plutôt aux croyances généralement répandues sur le gras.  Les graisses nous rendraient gras. On est ce qu’on mange, non ? Pas tout à fait exact. Les graisses trans sont une catégorie à part, mais l’ingestion de « bonnes graisses » (nous en parlons la semaine prochaine !), en quantités importantes, associé à un régime pauvre en glucides, favorise en réalité la perte de poids. Combinaison fatale : graisses (surtout trans) et taux élevé de glucides. Pensez aux viennoiseries, plats préparés ou autres pâtes à tartiner chocolatées. Et bien sûr, la mesure est en tout….

A quoi servent les acides gras de qualité ?

-        A nous donner de l’énergie. Surtout pour les efforts de longue durée.

-        Au transport des vitamines A, D, E, K. Il ne nous sera donc pas possible de les assimiler correctement sans un apport suffisant en acides gras.

-      Au bon entretien et à la souplesse de la membrane de nos cellules.

-      A pas mal de processus métaboliques (le cholestérol est par exemple un précurseur hormonal).

-      À ajouter de la saveur à tous les autres aliments.

-      A lubrifier notre tuyauterie.

Pas d’organisme bien huilé sans acides gras donc.

Quelques graisses que vous pouvez éliminer sans complexe de votre assiette : les engraisseurs (viennoiseries, barres chocolatées, pâtes à tartiner), les fritures, les graisses hydrogénées (contrôlez les étiquettes), les margarines, les produits light (produits totalement transformés dans lesquels sont ajoutés des édulcorants de synthèse pour pallier le manque de saveur).

Dans les semaines à venir, je vous indiquerai donc quelles sont les graisses « saines », comment les reconnaître, les conserver, les cuisiner ou non et leurs propriétés. Nous aborderons aussi le cholestérol.

Laissez-moi toutes vos questions à propos de ce vaste et passionnant sujet dans les commentaires et partagez l’article s’il vous a plu.

A votre santé !

Aline